Dieu, ici-bas etc

à Émile Verhaeren, (…) Je n’arrive pas à imaginer qu’il ait fallu que la croix demeure, elle qui n’était pourtant qu’un croisement. On n’aurait pas dû nous l’imprimer ainsi de toutes parts, comme on marque au fer rouge. C’est avec le Christ lui-même qu’elle aurait dû disparaître. Car n’est-ce pas cela : il a simplementLire la suite « Dieu, ici-bas etc »