Sous l’écorce des pierres

Homme, libre penseur ! te crois-tu seul pensantDans ce monde où la vie éclate en toute chose ?Des forces que tu tiens ta liberté dispose,Mais de tous tes conseils l’univers est absent. Respecte dans la bête un esprit agissant :Chaque fleur est une âme à la Nature éclose ;Un mystère d’amour dans le métal reposeLire la suite « Sous l’écorce des pierres »

La diritta via era smarrita

Étant à mi-chemin de notre vie,je me trouvai dans une forêt obscure,la route droite ayant été gauchie. Ah ! combien en parler est chose dure,de cette forêt rude et âpre et druequi à nouveau un effroi me procure ! Si aigre que la mort l’est à peine plus…Mais pour traiter du bien que j’y trouvai,jeLire la suite « La diritta via era smarrita »