Où recommence la vie

Quant à l’avenir, écoutez :
vos enfants fascistes
navigueront
vers les mondes de la Nouvelle Préhistoire.
J’en resterai là,
tel celui qui rêve son dommage
sur les rives de la mer
où recommence la vie.
Seul, ou presque, sur le vieux rivage
parmi les ruines d’une antique civilisation,
Ravenne,
Ostie ou Bombay – c’est pareil
avec des Dieux qui s’effritent, de vieux problèmes
– telle la lutte de classes
qui
se dissolvent.
Comme un partisan
mort avant mai 1945
je commencerai peu à peu à me décomposer,
dans la lumière déchirante de cette mer,
poète et citoyen oublié.

Pier Paolo Pasolini, Poésie en forme de rose, traduction de René de Ceccaty, Payot, 2015.

Photographie d’une œuvre murale réalisée par Francesco Del Casino à l’occasion des 700 ans de la mort de Dante et des 130 ans de la naissance de Gramsci, dans le petit jardin de la Casa Borrelli, à Pau, Province d’Oristiano, en Sardaigne.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s