Invocation


Ordonner ainsi à la nature de s’immobiliser dans le cadre d’images pâlies, c’est le plaisir du rêveur. L’envoûter par une nouvelle invocation, c’est le don du poète.

Walter Benjamin, « Brèves ombres (II) », in Critique de la violence, traduction de Nicole Casanova, Payot, 2018.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s